see all press releases

Groupe de travail des Nations Unies : en finir avec les pratiques financières abusives pour sauver les hommes et la planète

Mis sous embargo: 00:00 EST / 05:00 UTC le 25 FEVRIER 2021

New York, le 25 février – Les gouvernementspourraient financer les mesures radicales qu’exigent la lutte contre l’extrêmepauvreté, la COVID-19 et la crise climatique en recouvrant les milliards dedollars perdus du fait de l’évasion fiscale, de la corruption et du blanchimentd’argent, affirme un groupe de travail des Nations Unies.

Le Groupe de Haut-Niveau sur la Responsabilité,la Transparence et l’Intégrité Financières Internationales pour Atteindre lesObjectifs de l’Agenda 2030 (Groupe FACTI) en appelle aux gouvernements pourqu’ils adoptent un Pacte Global sur l’Intégrité Financière pour unDéveloppement Durable.

Ce Groupe composé d’anciens chefs d’Etatset de gouvernement, de gouverneurs de Banques Centrales, de chefs d’entreprise,de figures de la société civile et de chercheurs, affirme que jusqu’à 2,7% duPIB global est blanchi annuellement, pendant que les pratiques d’optimisationfiscale des multinationales coûtent aux gouvernements jusqu’à 600 milliards dedollars par an.

Dans son rapport titré “L’intégritéFinancière pour un Développement Durable”, le Groupe FACTI souligne le besoinde lois plus sévères et d’institutions plus robustes pour prévenir lacorruption et le blanchiment d’argent, et en appellent à la fin de l’impunitépour les banquiers, avocats et experts comptables qui rendent possible cescrimes financiers.

Le rapport se prononce également en faveurd’une plus grande transparence eu égard à l’actionnariat des entreprises et auxprocédures de financement public, pour une meilleure coopération internationaledans la lutte contre la corruption, pour un impôt international minimum sur lessociétés ainsi que pour la taxation des géants du numérique, et pour unegouvernance globale contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent.

“Ce système financier défaillant etcorrompu spolie les pauvres et prive le monde des ressources nécessaires pouréradiquer la pauvreté, rebondir après la pandémie de COVID, et affronter ledéfi de la crise climatique” explique Dalia Grybauskaitė, co-présidente duGroupe FACTI et ancienne présidente de la Lituanie.

“Combler les failles qui permettent leblanchiment d’argent, la corruption et l’évasion fiscale, et réprimer lesagissements des banquiers, comptables et avocats responsables, constituent desétapes nécessaires pour la transformation de l’économie globale pour le bien detous,” déclare Ibrahim Mayaki, co-président du Groupe FACTI et ancien premierministre du Niger.

Au moment où la fortune des milliardaires aaugmenté de 27,5% pendant que 131 millions de personnes étaient jetées dans lapauvreté par la pandémie de COVID-19, le rapport souligne qu’un dixième de larichesse mondiale pourrait être dissimulé dans les centres financiers offshore,ce qui empêche les gouvernements de percevoir les recettes fiscales qui leurreviennent.

 

Le recouvrement du manque à gagner annuelpour les Etats du fait de l’optimisation et de l’évasion fiscale pourrait parexemple financer l’extension du minimum vieillesse au Bangladesh à 9 millionsde seniors supplémentaires, payer au Tchad pour la création de 38.000 salles declasse, et permettre à l’Allemagne de construire 8.000 éoliennes.

Notes aux éditeurs :

Français: Elisa Desbordes-Cisse+33784035716 Elisa.desbordes-cisse@factipanel.org  

Anglais: Patrick Nicholson +44 7568 570569patrick.nicholson@factipanel.org et Blair FitzGibbon 001 202-503-6141blair.fitzgibbon@factipanel.org

Espagnol: Marina Franco +55 11 98266 1706Marina.franco@factipanel.org

Le Groupe de Haut-Niveau sur laResponsabilité, la Transparence et l’Intégrité Financières pour atteindre lesobjectifs de l’Agenda 2030, dit Groupe FACTI, a été mandaté par le 74ePrésident de l’Assemblée Générale des Nations Unies et par le 75e Président duConseil Economique et Social le 2 mars 2020.

Le Groupe FACTI examine les questions deresponsabilité, de transparence et d’intégrité financières, et formule desrecommandations à même de combler les faillers existant dans le systèmeinternational de manière à atteindre les objectifs de Développement Durable del’Agenda 2030.

Ce rapport sera publié entre 9 heures et 10heures 30 (EST, soit 14 heures – 15 heures 30 UTC) en présence des membres duGroupe et des représentants des Etats-Membres et sa présentation sera diffuséeen direct sur http://webtv.un.org/.

Cette présentation sera suivie d’uneconférence de presse à partir de 11 heures EST (16 heures UTC). En ligne, seulement depuis la salle de conférence depresse des Nations Unies.

Merci de consulter le site du Groupe FACTI et de vous inscrire à sa liste d’information ici : factipanel.org

Suivez-noussur Twitter : @FACTIPanel